Horaires

Horaires d'ouverture

Lundi : 14h - 17h
Mercredi : 10h - 12h30 / 14h - 18h
Jeudi : 9h - 12h
Vendredi : 16h - 19h
Samedi : 10h - 12h30 / 14h - 16h *

* Médiathèque fermée samedi après-midi en juin, juillet et août

tel : 02 40 32 63 03
Partager "Horaires" sur facebookPartager "Horaires" sur twitterLien permanent

Partenaires

Le site de la ville

Partager "Logo Mairie" sur facebookPartager "Logo Mairie" sur twitterLien permanent

Partenaires :

Partager "Nos partenaires" sur facebookPartager "Nos partenaires" sur twitterLien permanent
AccueilClaude Giraud

Claude Giraud

 

Claude Giraud, né le à Chamalières (Puy-de-Dôme), est un acteur français.

Très actif dans le milieu du doublage, il a été, entre autres, la voix française régulière des acteurs Robert Redford, Tommy Lee Jones et Alan Rickman et également Liam Neeson (notamment dans La Liste de Schindler et dans Batman Begins). Il est aussi connu pour être la voix d'Ulysse dans la série d'animation Ulysse 31 diffusée en 1981.

Au cinéma, ses rôles les plus connus sont celui de Philippe de Plessis-Bellière (dans la saga des Angélique), et celui de Slimane dans Les Aventures de Rabbi Jacob.

Biographie

Enfance, formation et débuts

Fils d'un chirurgien-gynécologue, Claude Giraud grandit à Clermont-Ferrand où son oncle possède plusieurs salles de cinéma.

C'est à dix-neuf ans que, jeune bachelier, il annonce à son père qu'il veut devenir acteur. Il monte alors à Paris où il s'inscrit en licence de lettres à la Sorbonne pour rassurer ses parents. C'est par Pierre Fresnay qu'il rencontre Henri Rollan. Elève de Tania Balachova au Vieux-Colombier, de Berthe Bovy et de Jean Meyer au Centre d'art dramatique de la rue Blanche, puis de Debucourt et de Fernand Ledoux au Conservatoire national d'art dramatique, il remporte au concours de 1962 les trois premiers prix (Tragédie, Comédie classique, Comédie moderne), une première chez les hommes, ce qui lui ouvre les portes de la Comédie-Française. Il y débute dans Valère de L'Avare, joue Arsace dans Bérénice, le récitant du Retour de l'enfant prodigue d'André Gide. Déçu qu'on ne lui confie que des petits rôles, il quitte une première fois la Comédie-Française en 1963 pour aller tourner le film de François Leterrier d'après Jean Giono, Un roi sans divertissement. (Grand prix du cinéma français, 1963). La Comédie-Française lui intenta un procès pour rupture de contrat, qu'elle perdit en appel. Il y reviendra en 1972, et en deviendra le 460e sociétaire en 1976.

Il est le tout premier lauréat du Prix Gérard-Philipe (1962). Il reçoit le Theater World Award de New York en 1964 pour ses rôles de Titus et d'Hippolyte dans Bérénice et dans Phèdre, avec Marie Bell. Il est Chevalier des Arts et Lettres.

Carrière

Claude Giraud quitte la Comédie-Française fin 1982 pour participer à la création de la compagnie de Jean-Laurent Cochet au théâtre Hébertot où, à l'instar de sa « maison » précédente, plusieurs spectacles seront donnés en alternance, Le Misanthrope, Dom Juan, 29 degrés à l'ombre, La Parisienne, Le Pain de ménage, etc. Sans oublier les soirées poétiques avec : Au pays de Papouasie, Le coeur innombrable, La Difficulté d'être, Arbres de vie, etc. Charlotte Corday de Daniel Colas, mise en scène de l'auteur, Petit-Hébertot.

Il a joué de nombreux rôles à la télévision dont Lord Roger Mortimer dans la série Les Rois maudits aux côtés de Jean Piat (1972), Morgan ou Jacques de Sainte-Hermine, le chef des Compagnons de Jéhu (1966) et le père de Sébastien, Pierre Maréchal, dans Sébastien parmi les hommes (1968), aux côtés de Mehdi El Glaoui. Toujours à la télévision, il est Cinna (1962) devant la caméra de Jean Kerchbron, Œdipe (1963) dans La Machine infernale de Jean Cocteau, réalisation Claude Loursais, Cléante aux côtés de Delphine Seyrig et Michel Bouquet dans Le Tartuffe (réalisation de Marcel Cravenne, 1971), Mehdi Ben Barka dans La guerre du pétrole n'aura pas lieu (1974) de Souheil Ben Barka et donne la réplique à Claude Jade dans Mamie Rose (1975) de Pierre Goutas, dans lequel ils jouent un couple en crise. En 1981, il est Maxime d'Aurillac dans Les Fiancées de l'Empire de Jacques Doniol-Valcroze.

Au cinéma, il est le capitaine de gendarmerie Langlois dans le film de François Leterrier, Un roi sans divertissement (1963) adapté du roman éponyme de Jean Giono, qui signe lui-même l'adaptation et produit le film ; Georges aux côtés de Marie Dubois, Anna Karina et Maurice Ronet dans La Ronde de Roger Vadim (1964) ; Philippe de Plessis-Bellière dans la série des Angélique (1964-1966) ; Hippolyte dans Phèdre, interprétée par Marie Bell, film de Pierre Jourdan (1968). Il reste plus connu du grand public pour son rôle de Slimane dans Les Aventures de Rabbi Jacob (1973) de Gérard Oury.

C'est aussi en tant que comédien de doublage que Claude Giraud s'est imposé depuis les années 1970, prêtant principalement sa voix à Robert Redford (Nos plus belles années, Les Hommes du président, Un pont trop loin, Out of Africa, L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux), Mel Gibson (L'Année de tous les dangers de Peter Weir, Le Bounty de Roger Donaldson), Warren Beatty (John McCabe de Robert Altman), Tommy Lee Jones (Le Fugitif, US Marshals, Men in Black), Harrison Ford (Les Aventuriers de l'arche perdue), Sean Connery (Le Nom de la rose), Alan Rickman (Harry Potter, Sweeney Todd et Michael Collins) et Liam Neeson (La Liste de Schindler, Batman Begins et Hantise). Il est également la voix française d'Ulysse dans la série animée Ulysse 31 (1981). Il double Robert Redford dans la bande-annonce du film Sous surveillance en 2012 mais, ayant pris sa retraite avant la sortie en salles, est remplacé pour le doublage du film par Patrick Béthune ; sa voix est encore utilisée en 2014 dans Les Luminessences d'Avignon, un spectacle en 3D dans la cour d'honneur du Palais des papes.

Vie privée

Marié avec la comédienne Catherine Demanet, Claude Giraud a deux enfants : Louis (1964) et Marianne (1966), épouse du comédien et metteur en scène Jean Martinez. Il vit en Auvergne où il possède un haras de poneys Connemara irlandais[réf. nécessaire].

Théâtre

  • 1962 : Bérénice de Jean Racine, Comédie-Française : Arsace (17 fois, 1962-1963)
  • 1964 : Qui a peur de Virginia Woolf ? d’Edward Albee, mise en scène Franco Zeffirelli, théâtre de la Renaissance
  • 1965 : Phèdre de Racine, mise en scène Raymond Gérôme, théâtre du Gymnase
  • 1967 : La Promesse d'Alexei Arbuzov, mise en scène Michel Fagadau, théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  • 1969 : Macbeth de William Shakespeare, mise en scène Jean Meyer, théâtre des Célestins
  • 1969 : Le Gardien de Harold Pinter, mise en scène Jean-Laurent Cochet, théâtre Moderne
  • 1971 : Le Gardien de Harold Pinter, mise en scène Jean-Laurent Cochet, théâtre des Célestins puis tournée Karsenty-Herbert
  • 1972 : Tu étais si gentil quand tu étais petit de Jean Anouilh, mise scène Jean Anouilh & Roland Piétri, théâtre Antoine
  • 1972 : Œdipe roi, Œdipe à Colone de Sophocle, mise en scène Jean-Paul Roussillon, Comédie-Française au festival d'Avignon
  • 1973 : L'Impromptu de Versailles de Molière, mise en scène Pierre Dux, Comédie-Française
  • 1973 : Les Caprices de Marianne de Alfred de Musset, mise en scène Jean-Laurent Cochet, Comédie-Française
  • 1974 : La Nostalgie, camarade de François Billetdoux, mise en scène Jean-Paul Roussillon, Comédie-Française (Odéon)
  • 1974 : Coriolan de William Shakespeare, mise en scène Jean Meyer, festival de Lyon
  • 1975 : Horace de Corneille, mise en scène de Jean-Pierre Miquel
  • 1976 : La Nuit des rois de William Shakespeare, mise en scène Terry Hands, Comédie-Française (Odéon)
  • 1976 : Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand, mise en scène Jean-Paul Roussillon, Comédie-Française (Odéon
  • 1976 : Le Misanthrope de Molière, mise en scène de Jean-Laurent Cochet, Comédie-Française
  • 1976 : Lorenzaccio d'Alfred de Musset, mise en scène Franco Zeffirelli, Comédie-Française
  • 1977 : Doit-on le dire ? d'Eugène Labiche, mise en scène Jean-Laurent Cochet, Comédie-Française
  • 1977 : Les Bacchantes d'Euripide, mise en scène Michael Cacoyannis, Comédie-Française (Odéon)
  • 1978-1979 : La Trilogie de la villégiature de Carlo Goldoni, mise en scène Giorgio Strehler, Comédie-Française (Odéon)
  • : Les Trois Sœurs de Anton Tchekhov, mise en scène Jean-Paul Roussillon, Comédie-Française (Odéon)
  • 1979 : Le Malade imaginaire de Molière, mise en scène Jean-Laurent Cochet, Comédie-Française
  • 1980 : Simul et singulis - 1ère période 1680-1780, mise en scène Simon Eine, Comédie-Française
  • 1980 : La Révolte d'Auguste Villiers de l'Isle-Adam, mise en scène Alain Halle-Halle, Comédie-Française
  • 1981 : Médée d'Euripide, mise en scène Jean Gillibert, Festival d'Avignon, Comédie-Française (Odéon)
  • 1983 : 29 degrés à l'ombre d'Eugène Labiche, mise en scène Jean-Laurent Cochet, théâtre Hébertot
  • 1983 : Moi d'Eugène Labiche, mise en scène Jean-Laurent Cochet, théâtre Hébertot
  • 1983 : Le Misanthrope de Molière, mise en scène Jean-Laurent Cochet, théâtre Hébertot
  • 1987 : Ponce Pilate, procureur de Judée de Jean-Marie Pélaprat, mise en scène Robert Manuel, spectacle pour la croisière à bord du Mermoz
  • 1990 : La Cerisaie d'Anton Tchekhov, mise en scène Jacques Rosny, théâtre de la Madeleine
  • 1990 : L'Aiglon d'Edmond Rostand, mise en scène Jean-Luc Tardieu, festival d'Anjou
  • 1992 : Chantecler d'Edmond Rostand, mise en scène Jean-Paul Lucet, théâtre antique de Fourvière
  • 1997 : Dimanche prochain de Pierre Charras, mise en scène Gérard Maro, théâtre de l'Œuvre
  • 1998 : Horace de Pierre Corneille, mise en scène Marion Bierry, théâtre de l'Œuvre
  • 2000 : La Parisienne d'Henry Becque, mise en scène Jean-Laurent Cochet,
  • 2005 : Charlotte Corday de Daniel Colas, mise en scène de l'auteur, Petit-Hébertot

Filmographie

Cinéma

Télévision

Doublage

Cinéma

Films

Films d'animation

  • Batman contre le fantôme masqué : Carl Beaumont
  • Flash Gordon: The Greatest Adventure of All : Flash Gordon

Télévision

Téléfilms

  • 1978 : Le Voleur de Bagdad : Prince Taj (Kabir Bedi)
  • 1985 : Wallemberg : Raoul Wallenberg (Richard Chamberlain)
  • 1994 : Dans le piège de l'oubli : Robert Mills (Tom Irwin)
  • 1996 : Le visage du mal : Russell Polk (Perry King)
  • 2004 : La Création de Dieu : Dr Alfred Blalock (Alan Rickman)

Séries télévisées

  • David Birney dans :
    • Serpico (1976-1977) : Frank Serpico
    • Sliders : Les Mondes parallèles (1998) : Cadmus (saison 4, épisode 2)
  • 1975 : Michel Strogoff : Michel Strogoff (Raimund Harmstorf) (mini-série)
  • 1977 : L'Âge de cristal : David Eakins (Paul Shenar)
  • 1977 : Jésus de Nazareth : Joseph (Yorgo Voyagis) (mini-série)
  • 1977 : Racines : Jimmy Brent (Doug McClure) (mini-série)
  • 1978 : Le Renard : Werner Stumm (Dirk Galuba (de)) (Saison 2, épisode 7 : L'épouse du détenu)
  • 1979 : Terreur à bord : Dr Chabot (Horst Buchholz)
  • 1983 : Le Souffle de la guerre : le narrateur (William Woodson)
  • 1984 : L'Amour en héritage : Julien Mercuès (Stacy Keach)
  • 1988 : Shogun : major John Blackthorne / Anjin-san (Richard Chamberlain)
  • 1989 : Le Tour du monde en quatre-vingts jours : Philéas Fogg (Pierce Brosnan) (mini-série)
  • 1990-1991 : Twin Peaks : Jean Renault (Michael Parks) (2e voix)
  • 1993 : Les Aventures du jeune Indiana Jones : Indiana Jones à 50 ans (Harrison Ford)
  • 1993-1995 : Docteur Quinn, femme médecin : Ethan Cooper (Ben Murphy) et le président Ulysses S. Grant (Dennis Lipscomb)
  • 1994 : Loïs et Clark : Les Nouvelles Aventures de Superman : Preston Carpenter (Dean Stockwell) (saison 1, épisode 18)
  • 1994-1998 : New York Police Blues : Bobby Simone (Jimmy Smits) (saisons 2 à 6)
  • 1995 : Hercule : voix du générique
  • 1995 : Suspect N°1 : Patrick Schofield (Stuart Wilson) (saison 4)
  • 1996 : Babylon 5 : David 'Arthur' McIntyre (Michael York) (saison 3, épisode 13)
  • 2002 : Alias : Edward Poole (Roger Moore) (saison 1, épisode 16)
  • 2003-2007 : Fortune et Trahisons : le prince Friedrich Fürst von Thorwald (Maximilian Schell)
  • 2004 : New York, police judiciaire : Qaadar Khaleel (Christopher Maher) (saison 15, épisode 10)

Séries d'animation

  • Ulysse 31 : Ulysse
  • Men in Black : K
  • Molierissimo : Molière

Jeux vidéo

  • Batman Begins : Henri Ducard

Autres

  • Voix off de plusieurs documentaires, dont la série 360° Geo, diffusée sur Arte

Publicités

  • Dulux Valentine Onctua (1994) : voix off
  • Quézac (1995) : voix off
  • Mitsubishi Pajero (1996) : voix off
  • Dreamcast (1999) : voix off
  • France Télécom (2000) : voix off
  • Apéricube (2005) : voix off

Notes et références

Liens externes

  • Base La Grange sur le site de la Comédie-Française
  • Les Gens du cinéma
  • Les Archives du spectacle
  • (en) Claude Giraud sur l’Internet Movie Database
  • Portail du cinéma français
  • Portail du théâtre
  • Portail de la télévision française

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Claude Giraud de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

DVD

Afficher "Les Aventures de Rabbi Jacob"

textes lus CD

Afficher "L'Abyssin"