Horaires

Horaires d'ouverture

Lundi : 14h - 17h
Mercredi : 10h - 12h30 / 14h - 18h
Jeudi : 9h - 12h
Vendredi : 16h - 19h
Samedi : 10h - 12h30 / 14h - 16h *

* Médiathèque fermée samedi après-midi en juin, juillet et août

tel : 02 40 32 63 03
Partager "Horaires" sur facebookPartager "Horaires" sur twitterLien permanent

Partenaires

Le site de la ville

Partager "Logo Mairie" sur facebookPartager "Logo Mairie" sur twitterLien permanent

Partenaires :

Partager "Nos partenaires" sur facebookPartager "Nos partenaires" sur twitterLien permanent
AccueilGérard de Cortanze

Gérard de Cortanze

 
Gérard de Cortanze. Source: Wikipedia

Gérard René Michel Roero de Cortanze, connu comme Gérard de Cortanze né le dans le 18e arrondissement de Paris, est un écrivain, essayiste, dramaturge, traducteur et critique littéraire français.

Biographie

Naissance à Paris, en 1948, dans le XVIIIème arrondissement, au sein d'une famille issue de l'immigration italienne. Vieille famille aristocratique piémontaise proche de la Maison de Savoie du côté du père (sujet de la saga des quatre livres des Vice-Rois - les Roero, marquis de Cortanze, seigneur de Crèvecoeur, comte de Calosso et Chevalier de l'Annonciade. arbre généalogique remontant jusqu'en l'an 900 - et classe ouvrière napolitaine du côté de la mère, descendante directe de Fra Diabolo, "frère Diable", bandit de grand chemin et opposant farouche aux troupes napoléoniennes (cf. le roman Banditi ).

Petite enfance dans le Saint-Ouen de l'immédiate Après-guerre, élevé dans la petite maison familiale de la rue Pierre Curie, située dans un singulier triangle d'or (Stade du red Star, dépôt de pneus des usines Michelin, Marché aux Puces), entre un grand-père paternel marquis désargenté et chauffeur de taxi G7, et un grand-père maternel maçon et joueur d'accordéon dans les bals du samedi soir (ce dernier, modèle qui a inspiré le roman Zazous. Tous Italiens intégrés, tous amoureux de la langue française et du pays qui les a accueillis, tous résistants pendant la guerre - sujet qu'on n'aborde jamais. sentiment de solitude profond -moqueries incessantes relatives à son statut de rital, affublé d'un nom à particule - et découverte de la lecture dans les livres de la collection Nelson et les exemplaires de Nous Deux (racontés dans son premier roman: Les enfants s'ennuient le dimanche, puis revisité dans la trilogie: Spaghetti, Miss Monde, Gitane sans filtre ). Jeunes parents très beaux: sa mère surnommée "Miss Monde" et son père doté d'un visage de jeune premier de cinéma.

Etudes chaotiques. Déménagements fréquents. Passages par Paris puis retour à la banlieue: HLM à Gennevilliers puis villa de fonction du père au sein de l'usine Carbone Lorraine. Une certaine aisance matérielle.

Aube des années 60. Poursuite des études dans un collège de Jésuites. Découverte merveilleuse du mensonge et de la transgression. Refus du père de laisser son fils apprendre l'italien et obligation d'étudier l'allemand: rejet total, désastre.

Mitan des années 60. Découverte de l'athlétisme. Intègre de Racing Club de France. Entraînements intensifs au stade de Colombes. 400m puis 800m. Ne vit plus que pour la course à pieds. Espoir de l'athlétisme français. Perdre/Gagner: une leçon de vie. Etudes ralenties. Redoublement. L'intégration dans le monde du travail est envisagée. Les pères Jésuites évoquent le dessin industriel, l'hôtellerie, voire le monastère!

1965. Choc du lycée. Et redécouverte de la littérature grâce à un professeur providentiel : René Gilson. Abandon de l'athlétisme. Lectures compulsives. Ne travaille plus que dans une matière: le français. Décision de devenir écrivain. Découverte du jazz, découverte du cinéma. Prend la direction de deux cinéclubs: celui du lycée Paul Lapie où il est élève et de la Maison pour Tous de Gennevilliers. Commence à écrire des poèmes (sous le regard bienveillant de Bernard Noël qui l'encourage) et termine un roman, très influencé par Pérec.

1966-67. Découverte du théâtre. Prend des cours de théâtre. Intègre le Groupe Signe.S, dirigé par Gilbert Bourson (Living Theater, Grotowski, Artaud, etc.) et le Théâtre National de Gennevilliers de Bernard Sobel. Joue Brecht dans les cours d'usine pour "soulever les masses populaires et les mener à la révolution!" Amitié avec Daniel Mesguich qui vient de créer le Théâtre du Miroir.

1968. Publie ses premiers poèmes dans la revue Cheval d'Attaque, vendu sur les barricades de mai. Ni Mao, ni Gaulliste, il vit en banlieue...Au Quartier latin, les étudiants brûlent les voitures. Quand il rentre chez lui, il côtoie des ouvriers qui n'ont qu'un désir: s'acheter une automobile (sujet évoqué dans De Gaulle en maillot de bain et de Laisse tomber les filles).


Années 1970


Etudes de lettres à la Sorbonne et diplôme de bibliothécaire. A l'institut d'art, il passe un mémoire de maîtrise autour du cinéma de jean Cocteau, avec Bertrand Tavernier, qu'il fréquente plusieurs années durant. Deux ans, professeur de lettres dans un lycée de banlieue. Dirige le ciné-club du lycée. Oublie des poèmes dans nombre de revues de cette époque. Intègre le groupe D'Ateliers (franco-hongrois, très marqué par la psychanalyse, le structuralisme, l'inter-textualité, etc.) Lit Derrida, Deguy, Rougeaud, Cage, Chomsky. Fréquente le Cercle Polivanoff, rue de Lille). Y croise Rougeaud, Pérec, Cage, Florence Delay, Mitsou Ronat... Compagnon de route du Groupe Change de Jean-Pierre Faye, et publications de textes dans la revue Tel Quel où il fréquente Philippe Sollers, Marcelin Pleynet, Denis et Maurice Roche. Se rapproche des milieux latino-américains. Devient l'ami de Carlos Fuentes, Juan José Saer, Severo Sarduy, Juan Goytisolo, Mario Vargas Llosa, Julio Cortazar, pour ne citer que les principaux... Période très marquée par la langue hispanique qu'il apprend à l'Institut hispanique de la rue Gay Lussac avec Haim Vidal Sephiha, éminente figure du ladino dans le monde (il s'en souviendra lorsqu'il écrire L'An prochain à Grenade ). Traduits une vingtaine d'auteurs de langue hispanique parmi lesquels José Donoso, José lezama Lima, César Vallejo, ainsi que Antonio Saura et José Emilo Pacheco, ces deux derniers dont il devient très proche. Participe à la rédaction du Livre noir de l'intervention américaine au Chili. Rencontre en 1978, Alexandro Jodorowsky, autour d'un projet fou - Musuem terra - censé fêter les 10 ans de . Le projet échoue mais une amitié durable avec ce dernier se noue. Convainc Jodorowsky de se lancer dans l'écriture. Il rassemble ses contes dispersés dans des revues mexicains, les traduit et les édite aux Humanoïdes Associés. Son titre: Les araignées sans mémoire. Il sera l'éditeur et le traducteur de ses quatre prochains livres.Publication de premiers livres marqués par les théories littéraires d'alors: Au seuil: la fêlure; Altérations (qu'il compose lui-même sur une linotype); Altazor/Manifestes. Ainsi qu'une importante anthologie de la poésie latino-américaine: America Libre, aux éditions Seghers.

Edition

Editions de la Différence (1977). Dirige l'éphémère collection Cantos consacrée à la littérature étrangère. Dans laquelle il publie notamment les mémoires de son ami Armando Uribe, ambassadeur d'Allende expulsé de Chine après le coup d'Etat du général Pinochet) et un livre de Jorge Luis Borges qui ne verra jamais le jour. Il en conserve un exemplaire unique dans sa bibliothèque. Son titre : La mémoire de Shakespeare et autres textes. A peine un livre de sable: un livre qui n'existe pas...

Flammarion (1978-1985). Dirige la collection Barroco dédiée aux littératures d'Espagne et d'Amérique latine mais aussi du Portugal et du Brésil). Publie entre autres: Carlos Drummond de Andrade, Ramon del Valle Inclan, Lezama Lima, césar Vallejo... Et, pour la première fois en France: Eduardo Mendoza, Juan José Saer, Alfredo Bryce Echenique, Alexandro Jodorowsky qui obtient avec Le Paradis des Perroquets, son premier roman, le Prix de l'Humour noir.

Presse écrite - collaborations régulières

Les Nouvelles littéraires (1976-1980). Libération (1977-1979). Le Magazine littéraire (1978-2008, il y coordonne une vingtaine de dossiers).


Années 1980


Publie avec une préface de René Major: Le livre de la morte aux éditions Aubier Montaigne (1980), livre qui déclenche, dans Libération, une polémique. Publication, cinq ans plus tard, de son premier roman: Les enfants s'ennuient le dimanche, qui connaît un vif succès. L'année suivante, les éditions Belford publient Giuliana, livre qui suscite l'intérêt de nombreux éditeurs étrangers à la Foire de Francfort. Il est traduit en 12 langues. S"éloigne peu à peu des recherches d'avant-garde de la décennie précédente pour se tourner vers une écriture plus narrative, certains diraient plus classique. poursuit la publication de recueils de poèmes, dont certains sont accompagnés d'oeuvres de ses amis peintres - Saura, Badin, Alejandro... Plusieurs sont écrits en espagnol. Ecrit deux dictionnaires: le premier au Surréalisme, le second au Baroque. Fait un reportage en Irak durant la guerre Irak-Iran pour un grand quotidien belge. Travaille à plusieurs films avec Alexandro Jodorowsky et Pino Solanas. Après plusieurs années d'interruption, revient au sport: course à pied, bodie-building, tennis.

Edition

Hachette littérature (1985-86) Editeur extérieur. Publie notamment Italie Rouge et Noire de Toni Negri (caché en France, accusé d'être le maître à penser de l'extrême gauche italienne) avec une préface de Bernard Henri Levy.

Acropole (1986-1989). Dirige les éditions Acropole, dans le groupe Belford. Publie Antnoy, Burges, Tony Morrison, Erica Jong, Marilyn French et, pour la première fois en France, Russel Banks.

Editions des Femmes (1989-1990). Directeur éditorial. Publie notamment la brésilienne Clarisse Lispector.

Presse écrite - collaborations régulières

Le quotidien de Paris (1982-1985). Le Nouvel Observateur (1981-1984). Le Mondes livres (1979-1984). Télérama (1981-1983). Le Figaro Magazine (1984-1990).

Radio

France culture: Un livre des voix (1985-1995). Producteur (1981-2001)


Années 1990


Poursuivant ce qu'il appelle son cycle "biographique autobiographique", il publie, en 1993, L'amour dans la ville, première collaboration avec les éditions Albin Michel (amitié avec Francis Esménard), mais surtout abandonne l'aire hispanique pour renouer avec ses racines italiennes et entamer le cycle des Vice-Rois, quatre livres qui racontent 150 ans de son histoire familiale piémontaise - de la première campagne napoléonienne d'Italie à la fin de la monarchie de Savoie en 1946. Le livre éponyme, intitulé Les Vice-rois (Actes Sud, 1998), présent sur les dernières listes du Goncourt, du Renaudot et de l'Interallié, obtient le Prix du Roman Historique et le Prix Baie des Anges. Parallèlement à ce déploiement romanesque, il se lance dans l'écriture de plusieurs essais biographiques dans lesquels il cherche les liens existant entre la biographie et l'oeuvre d'écrivains dont il admire le travail et qui sont ses amis: Jorge Semprun, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Paul Auster, Philippe Sollers. Quant à Hemingway, auquel il consacre, dans la même série, un essai biographique, il se plaît à dire qu'il l'a croisé dans une autre vie. Tous ces livres ont été depuis repris en Folio/Gallimard. Publie plusieurs livres avec ses amis peintres - Tobiasse, Antonio Saura, Richard Texier, Zao Wou Ki - ainsi qu'un recueil collectif intitulé Ateliers de peintres. Tournage à New York de son film: Paul Auster's Confidential, pour la chaîne Arte.

Edition

Editions Ramsay (1990-1993). Lance les éditions Ramsay/de Cortanze, au sein des éditions Ramsay, rachetées par Régine Desforges. Publications de romans français et étrangers, de livres sur le jazz et le cinéma.

Editions de la Différence (1991-1997). Directeur éditorial. Romans français et étrangers, monographies d'artistes. Côtoie quotidiennement Michel Houellebecq qui publie ses premiers textes en prose à la Différence.

Plon (1998-2000). membre du comité de lecture et éditeur. Publie notamment les romans de son ami Fernando Arrabal et les écrits complets de Luis Buñuel.

Presse écrite - collaborations régulières

Air France Madame (1992-2000)

Le Figaro Littéraire (1992-2007) sous la direction de Jean-Marie Rouart


Années 2000


Poursuivant son cycle des Vice-Rois, il publie le deuxième volet, Cyclone, aux éditions Actes-Sud et est une nouvelle fois finaliste des prix Goncourt et Renaudot. Deux ans plus tard, il publie Assam, cette fois aux éditions Albin Michel. Présent sur toutes les listes des grands Prix de rentrée, il obtient finalement le Renaudot, en 2002. Après avoir publié le dernier tome de la saga des Vice-Rois, il revient à une inspiration plus directement autobiographique, développant ainsi de qu'il appelle des "romans sociologiques": De Gaulle en maillot de bain, Giscard en short au bord de la piscine (veine qu'il retrouvera plus tard avec Zazous et Laisse tomber les filles). Dans la foulée de la reprise de ses essais biographiques (Semprun, Le Clezio, Hemingway, etc.) en Folio, il lance aux éditions Gallimard, une collection au concept novateur puisqu'il s'agit ni plus ni moins que d'y publier, directement en livre de poche, des biographies vendues autour de 6 euros. Chaque livre, dont le nombre de signes est fixé à 500.000 signes, comportera un achier photos, une chronologie, une bibliographie, un appareil de notes mais surtout sera inédit. Succès immédiat. En 2004, il republier en poche une version très augmentée de ses entretiens avec Paul Auster - La solitude du labyrinthe - ainsi que son essai intitulé Le New-York de Paul Auster. Premier incursion au théâtre: philippe Tesson publie dans l'Avant Scène la pièce que Gérard de Cortanze vient de mettre en ondes sur France Culture, dans les après-midi dites de la "Comédie française": Le temps revient. Elu à l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique, comme membre étranger, au fauteuil qu'occupa jadis Gabriele d'Annunzio, il doit, en raison de la mort prématurée de son prédécesseur, prononcer un double hommage, celui de Léon Mallet et celui d'Yves Berger. Jean-Baptiste Baronian note dans son discours de réception, que "tous les personnages de Cortanze, répondent à la question: quelle place peut prendre un destin particulier dans l'histoire de son temps". Ce à quoi, Cortanze répond: "Je suis persuadé qu'il est imposable, aujourd'hui, d'écrire un roman sans qu'on se découvre, et cela dans les deux sens du mot (...) La vérité de ce qui est raconté est donc bien ce processus entamé entre celui qui raconte et ce qu'il raconte".

Editions

Gallimard (depuis 2005). Direction de la collection FolioBiographies. 150 titres à ce jour.

Albin Michel (2001-2004). Membre du comité de lecture et éditeur.

Radio

France culture

Le panorama culturel (1995-2000). chroniqueur.

Années 2010

Après un retour vers le roman historique, Indigo (2010), qui paraît en Italie avec une préface de Claudio Magris, et Miroirs (2011), il rejoint les éditions Albin Michel qu'il avait quittées quelques années auparavant. Le premier livre qu'il y publie est la concrétisation d'un projet qui lui tenait à coeur: évoquer un personnage que Carlos Fuentes lui avait fait découvrir à l'époque où jeune écrivain celui-ci l'éduquait au monde de la création littéraire: Frida Kahlo. Il lui consacre trois livres, Frida Kahlo, la beauté terrible, finaliste du prix Femina 2011; Les amants de Coyoacan, qui raconte l'histoire d'amour improbable entre Frida Kahlo et Léon Trotsky; enfin Frida Kahlo par Gisèle Freund. Initiateur de l'année Pierre benoit, destiné à célébrer le cinquantième anniversaire de la mort d'un écrivain dont le destin est à jamais lié à celui des éditions Albin Michel, il publie une biographie de ce dernier -Pierre Benoit, l'écrivain paradoxal - qui lui vaut trois prix dont un de l'Académie française. Editeur actif au sein des éditions Albin Michel, il n'en oublie pas pour autant de poursuivre un projet littéraire toujours marqué par l'histoire comme en témoignent plusieurs livres: L'An prochain à Grenade (Prix méditerranéen 2014); Zazous (Prix Jacque-Chabannes 2017), dont Thierry Voisin a écrit dans Télérama, qu'il était un "portrait étincelant d'une jeunesse qui résiste à la barbarie nazie"; ou encore Laisse tomber les filles, grand roman de la génération yéyé que la revue Elle n'hésite pas à comparer au film d'Ettore Scola "Nous nous sommes tant aimés". Une génération qu'il passe au crible dans un volumineux Dictionnaire amoureux des sixties, publié aux éditions Plon, dans la célèbre collection "Les dictionnaires amoureux". A noter que durant cette décennie, il décide de s'engager pour la défense de la langue française. Il consacre à ce thèùe plusieurs articles polémiques ainsi que quatre livres: Passion de la langue française; Passion des livres; Eloge du mensonge; enfin: La langue française est un roman. Né au sein d'une famille de coureur automobile, qui le firent rêver durant toute son enfance, ilk a décidé de poursuivre l'hommage qu'il leur avait rendu dans Les vice-Rois et dans Cyclone. Petit-neveu de Charles de Cortanze, vainqueur des 24 Heures du Mans en 1937, au volant d'une Peugeot Darl'mat; cousin d'André de Cortanze, pilote Alkpine et père des Peugeot 905, vainqueurs de la course mancelle en 1993 et en 1995, il publie coup sur coup: La légende des 24 Heures du Mans; Iles 24 Heures du Mans pour les nuls et Le Goût de l'automobile. En 2019, il publie un nouveau roman, consacré à la sportive Violette Morris, Femme qui court, qui lui vaut le Prix Historia du roman.

Edition

Rejoint les éditions Albin Michel. Comme éditeur, membre du comité de lecture et auteur. Il est l'éditeur, entre autres, de Gérard Mordillat, Nicolas d'Estienne d'Orves, Tatiana de Rosnay, Alexis Michalik, Frédéric Gros, Catherine Clément, et de l'auteur du Bal des folles, Victoria Mas.

Presse écrite - collaborations régulières

Historia (depuis 2015)

Radio

France Inter. Collabore à l'émission de Stéphanie Duncan, "Autant en emporte l'histoire", pour laquelle il a écrit plusieurs dramatique: Frida Kahlo, Violette Morris, Tina Modotti...

Années 2020

Publication en janvier de Moi, Tina Modotti, heureuse parce que libre, une biographie romancée de la célèbre photographe, dont la vie fut aussi scandaleuse que politiquement engagée. Année qui marque la concrétisation d'un vieux rêve - né dans les années où il travaillait avec Gilbert Bourson et Bernard Sobel: écrire des pièces de théâtre. Tandis que sa pièce Un amour de Frida Kahlo, sera jouée au théâtre de Chaville en septembre, début d'une tournée nationale et internationale, deux autres de ses pièces sont en pré-production.

Jurys littéraires

Membre du Prix Cazes Lipp

Membre du Prix du Meilleur Livre Etranger

Président du Prix Cabourg du Roman

Président du prix du Premier Roman

Président du Prix Jean Monnet des littératures européennes

Président de la commission des prix de l'AEC

Œuvres

Romans, récits

  • Gérard de Cortanze, René Major, Le Livre de la morte, Paris, Aubier-Montaigne, coll. « Écrit Sur Parole », (réimpr. 1992), 220 p. (ISBN 9782700702194)
  • Les enfants s'ennuient le dimanche, Paris, Hachette, (ISBN 9782010115202) , Arles, Actes Sud, coll. « Babel », , 305 p. (ISBN 978-2742725090)
  • Giuliana, Paris, Belfond, , 240 p. (ISBN 9782714419279) , Arles, Actes Sud, coll. « Babel », , 255 p. (ISBN 978-2742718887)
  • Elle demande si c'est encore la nuit, Paris, Belfond, , 225 p. (ISBN 9782714421364) , Paris-Monaco, Éditions du Rocher, , 225 p.
  • L'Amour dans la ville, Paris, Albin Michel, , 257 p. (ISBN 978-2226062239) , Paris, LGF, coll. « Livre de Poche », , 187 p. (ISBN 978-2253139904)
  • L'Ange de mer, Paris, Flammarion, coll. « Littérature française », , 281 p. (ISBN 978-2080671080)
  • Une chambre à Turin, Paris-Monaco, Éditions du Rocher, , 213 p. (ISBN 9782268039732) , Paris, Gallimard, coll. « Folio », , 208 p. (ISBN 978-2070423873) Prix Cazes-Lipp 2002
  • Le cycle des vice-rois
  1. Assam, Paris, Albin Michel, , 536 p. (ISBN 978-2226133939)
  2. Aventino, Paris, Albin Michel, , 544 p. (ISBN 978-2226155238)
  3. Les Vice-rois, Arles, Actes Sud, , 588 p. (ISBN 978-2742718474), Babel actes sud, 2000. Folio/Gallimard, 2014. , Paris, J'ai lu, coll. « J'ai lu Roman », , 671 p. (ISBN 978-2290300022)
  4. Cyclone, Arles, Actes Sud, , 622 p. (ISBN 978-2742728473) , Paris, J'ai lu, coll. « J'ai lu Roman », , 666 p. (ISBN 978-2290323106), Babel Actes Sud, 2002; Folio/Gallimard, 2012.
  • Banditi, Paris, Albin Michel, , 457 p. (ISBN 9782226149657)
  • Spaghetti!, Paris, Gallimard, coll. « Haute enfance », , 193 p. (ISBN 978-2070775170)
  • Laura, Paris, Plon, , 427 p. (ISBN 9782259203777)
  • Miss monde, Paris, Gallimard, coll. « Haute enfance », , 169 p. (ISBN 978-2070780846)
  • Claude Arnaud, Élisabeth Barillé, Gérard de Cortanze, Daniel Maximin, Paris Portraits, Paris, Gallimard, coll. « Folio », , 137 p. (ISBN 978-2070342457), « Le géorama Montparnasse »
  • De Gaulle en maillot de bain, Paris, Plon, , 350 p. (ISBN 978-2259203005)
  • Indigo, Paris, Plon, , 373 p. (ISBN 978-2259203012)
  • La Belle Endormie, Monaco-Paris, Le Serpent à Plumes, , 112 p. (ISBN 978-2268068022)
  • Miroirs, Paris, Plon, (ISBN 978-2259211963)
  • L'An prochain à Grenade, Paris, Albin Michel, , 421 p. (ISBN 978-2-226-25424-5)
  • Les Amants de Coyoacan, Paris, Albin Michel, 2015 (ISBN 978-2-226-31472-7)
  • Zazous, Paris, Albin Michel, 2016. Prix Jacques-Chabannes, 2017.
  • Laisse tomber les filles, Albin Michel, 2018.
  • Femme qui court, Violette Morris la scandaleuse, Albin Michel, 2019.
  • Moi, Tina Modotti, heureuse parce que libre, Albin Michel, 2020

Essais

  • Le Surréalisme, Paris, Solar - MA Éditions, (réimpr. 1989), 222 p. (ISBN 978-2866761813). Rééd. augmentée : Le Monde du surréalisme, Paris, Complexe, , 332 p. (ISBN 978-2804800567)
  • La Mémoire de Borges, Gourdon, Dominique Bedou Éditeur, coll. « Antigramme », , 60 p. (ISBN 9782903096557).
  • Le Baroque, Paris, Solar - MA Éditions, , 158 p. (ISBN 978-2866762544). Rééd. augmentée : Promenades baroques, Paris, éditions de l'Arsenal, coll. « Curriculum », , 223 p. (ISBN 9782910470128)
  • Antonio Saura, l'exil biographique, Paris, La Différence, coll. « Mains et Merveilles », , 380 p., grand in-4 (ISBN 9782729110475)
  • Tobiasse ou le Patient Labyrinthe des formes, Paris, La Différence, coll. « Mains et Merveilles », , 299 p., grand in-4 (ISBN 9782729108700)
  • Espanas y Américas : Essais sur la littérature et l'art espagnols et hispano-américains, Paris, La Différence, coll. « Mobile Matière », , 272 p. (ISBN 2-7291-0967-6)
  • Antonio Saura, Paris, La Différence, coll. « L’Autre Musée », , 80 p. (ISBN 9782729105518)
  • Gérard de Cortanze et Jean Marie del Moral, Ateliers d'artistes, Paris, Le Chêne, , 183 p. (ISBN 978-2851088529)
  • (es) Dossier Paul Auster, Barcelona, Anagrama, , 200 p. (ISBN 978-84-339-0778-3)
  • Gérard de Cortanze, James Rudnick, Le New York de Paul Auster, Paris, Le Chêne, coll. « Les Promenades », , 176 p. (ISBN 978-2851089823)
  • Gérard de Cortanze, Emily Borgeaud, Le Madrid de Jorge Semprun, Paris, Le Chêne, coll. « Les Promenades », , 161 p. (ISBN 978-2842770655)
  • La Solitude du labyrinthe. Entretiens avec Paul Auster, Arles, Actes Sud, , 172 p. (ISBN 978-2742710324). Rééd. augmentée :  , Arles, Actes Sud, coll. « Babel », , 354 p. (ISBN 978-2742752553)
  • Gérard de Cortanze, Jean-Bernard Naudin, Hemingway à Cuba, Paris, Le Chêne, coll. « Les Promenades », , 167 p. (ISBN 978-2842770730)  , Paris, Gallimard, coll. « Folio », , 193 p. (ISBN 978-2070421343)
  • Yves Bonnefoy & Gérard de Cortanze, Zao Wou-Ki, Paris, La Différence, coll. « Mains et Merveilles », , 380 p. (ISBN 978-2729112103)
  • J.M.G. Le Clézio : Le nomade immobile, Paris, Le Chêne, coll. « Vérité et Légendes », , 188 p. (ISBN 978-2842771300) , Paris, Gallimard, coll. « Folio », , 301 p. (ISBN 978-2070421350)
  • Gérard de Cortanze, avec des photos d'Hélène Moulonguet, L'Acier sauvage, Arles, Actes Sud, , 120 p. (ISBN 978-2742725571)
  • Philippe Sollers ou la Volonté de Bonheur, Paris, Le Chêne, coll. « Vérité et Légendes », , 273 p. (ISBN 978-2842772482)  , Paris, Gallimard, coll. « Folio », , 193 p. (ISBN 978-2070421343)
  • Jorge Semprun, l'écriture de la Vie, Paris, Gallimard, coll. « Folio », , 336 p. (ISBN 978-2070315314)
  • Long-courrier, Monaco-Paris, Éditions du Rocher, , 235 p. (ISBN 978-2268054469)
  • L'Atelier intime, Monaco-Paris, Éditions du Rocher, , 279 p. (ISBN 978-2268059327)
  • Une gigantesque conversation, Monaco, Éditions du Rocher, coll. « Anatolia », , 544 p. (ISBN 978-2268061269)
  • J.M.G. Le Clézio, Paris, Gallimard, coll. « Hors série Littérature », (ISBN 978-2070126262)
  • Le Roman de Ernest Hemingway, Monaco-Paris, France, Le Rocher, coll. « Le roman des lieux et destins magiques », 2011, 244 p. (ISBN 978-2-2680-7100-8)
  • Frida Kahlo : La Beauté terrible, Paris, France, Albin Michel, 2011, 206 p. (ISBN 978-2-226-23059-1)
  • Pierre Benoit : Le Romancier paradoxal, Paris, France, Albin Michel, 2012, 560 p. (ISBN 978-2-226-24015-6)
  • Gisèle Freund photographie Frida Kahlo, Paris, France, Albin Michel, 2014.
  • Dictionnaire amoureux des Sixties, Plon 2018 (ISBN 978-2-259-23057-5)

Poésies

  • Altérations, Éditions d'Atelier,
  • Au seuil : La fêlure, PJO,
  • U. Cenote, Alain Anseuw éditeur,
  • Los Angelitos, Richard Sébastian Imprimeur,
  • La Muerte solar, Pre-textos, (ISBN 9788485081660)
  • Jours dans l'échancrure de la nuque, Paris, La Différence, coll. « Littérature », , 219 p. (ISBN 978-2729102883)
  • La Porte de Cordoue, Paris, La Différence, coll. « Littérature », , 143 p. (ISBN 978-2729104498)
  • Le Mouvement des choses, Paris, La Différence, coll. « Clepsydre », , 189 p. (ISBN 978-2729112462)

Anthologies

  • Vicente Huidobro, Gérard de Cortanze, Saúl Yurkievich, Huidobro/Altazor/Manifestes, Paris, Éditions Champ libre, , 331 p.
  • America libre : Exercice de lectures transformationnelles de la poésie latino-américaine contemporaine, Paris, Seghers, , 383 p.
  • Une anthologie de la poésie latino-américaine, Paris, Publisud, , 432 p.
  • Littératures espagnoles contemporaines, Bruxelles, éditions de l'Université Libre de Bruxelles, , 210 p. (ISBN 978-2800499857)
  • Cent Ans de littérature espagnole, Paris, La Différence, coll. « Littérature », , 854 p.

Théâtre

  • Le temps revient, Paris, L'avant Scène, coll. « Des Quatre Vents », , 108 p. (ISBN 978-2749808987)
  • Un amour de Frida Kahlo
  • Violette
  • Hemingway à Cuba

Album enfant

  • Gérard de Cortanze avec des illustrations de Lucie Durbiano, Méli Mélo a la tête à l'envers, Paris, Gallimard-Jeunesse, coll. « Folio Cadet », , 40 p. (ISBN 978-2070577446)

Distinctions

  • Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres (2019)
  • Commendatore de l'ordre de l'Étoile de la solidarité italienne (2009)
  • Chevalier de la Légion d'honneur (2009).

Prix

  • 1998: Prix du roman historique de la ville de Blois pour Assam
  • 1999: Prix Baie des Anges pour Les Vice-rois
  • 1999: Prix SGDL-Charles Vildrac pour La Porte de Cordoue
  • 2002: Prix Cazes-Lipp pour Une chambre à Turin
  • 2002: Prix Renaudot pour Assam
  • 2009: Prix Paul-Feval 2009 pour Indigo
  • 2012: Prix de la biographie de la ville d'Hossegor; Prix de la biographie de la Forêt des livres pour Pierre Benoit, l'écrivain paradoxal
  • 2014: Prix de l'Association des écrivains-sportifsPierre Benoit, l'écrivain paradoxal pour La légende des 34 Heures du Mans
  • 2014: Prix Méditerranée pour L'An prochain à Grenade
  • 2016: Prix Jacques-Chabannes pour Zazous
  • 2019 ː Prix Historia du roman historique pour Femme qui court.

Notes et références

Liens externes

  • Site officiel
  • Portail de la littérature française

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Gérard de Cortanze de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

livres

Afficher "Va y avoir du sport !"