Horaires d'ouverture

Lundi : 14h - 17h
Mercredi : 10h - 12h30 / 14h - 18h
Jeudi : 9h - 12h
Vendredi : 16h - 19h
Samedi : 10h - 12h30 / 14h - 16h *

* Médiathèque fermée samedi après-midi en juin, juillet et août

tel : 02 40 32 63 03
Partager "Horaires" sur facebookPartager "Horaires" sur twitterLien permanent

Le site de la ville

Partager "Logo Mairie" sur facebookPartager "Logo Mairie" sur twitterLien permanent

Partenaires :

Partager "Nos partenaires" sur facebookPartager "Nos partenaires" sur twitterLien permanent
AccueilCritique

Critique

 

Dans la forêt des lilas (Tamia Baudouin)

note: 4Un album qui conte beaucoup ! jerome - 5 juin 2019

Amateurs de contes et de belles illustrations, cet album est fait pour vous !

Nathalie Ferlut qui semble avoir baigné dedans et vouloir nous le faire partager s'adjoint le savoir faire de Tamia Baudouin au dessin cette fois-ci. Et ma foi ça en jette !

D'une part, c'est beau mais c'est aussi très original ! Le parti pris graphique est audacieux ! Il n'y a qu'à voir l'objet : couverture et quatrième de couverture nous plongent tout de suite dans l'ambiance et m'ont tout de suite donné envie de me lancer dans sa lecture. Ça m'a rappelé la très belle collection Métamorphoses de chez Soleil.

Comtesse habite un cottage isolé de la campagne londonienne. Atteinte d'une étrange maladie, elle cherche à se réfugier dans ses rêves d'enfance. Mais ce pays merveilleux où Minon le Prince-Chat et Biche la fée la dorlotaient a doucement sombré dans les ténèbres... Comtesse cherche alors à comprendre pourquoi...

Ce conte pour adultes qui nous rappelle l'enfant que nous avons tous été et qu'on a parfois du mal à abandonner (et d'ailleurs pourquoi le faudrait-il ???) nous renvoie à tous ces mondes imaginaires qu'on affectionne toujours quelque part. On a tous un petit côté Alice tapis en nous qu'il faut savoir chérir et ressortir du chapeau à bon escient. Drapé dans un contexte très Romantique anglais du XIXe, cet album où fourmillent les clins d’œil et les références nous donne envie de replonger dans nos vieux contes classiques pour y retrouver une petite madeleine de Proust pleine de douceur.

A découvrir !