Horaires d'ouverture

Lundi : 14h - 17h
Mercredi : 10h - 12h30 / 14h - 18h
Jeudi : 9h - 12h
Vendredi : 16h - 19h
Samedi : 10h - 12h30 / 14h - 16h *

* Médiathèque fermée samedi après-midi en juin, juillet et août

tel : 02 40 32 63 03
Partager "Horaires" sur facebookPartager "Horaires" sur twitterLien permanent

Le site de la ville

Partager "Logo Mairie" sur facebookPartager "Logo Mairie" sur twitterLien permanent

Partenaires :

Partager "Nos partenaires" sur facebookPartager "Nos partenaires" sur twitterLien permanent
AccueilDernières critiques

Dernières critiques

 

Le Chien gardien d'étoiles n° 1 (Takashi Murakami)

note: 4un condensé d'émotions Anaïs - 2 décembre 2015

L’histoire commence par une vieille voiture dans un champ où l’on retrouve un cadavre humain à l’intérieur, et à côté, un chien mort. L’histoire de ces deux personnages va être retracée par la suite.
Le chien tient le rôle de narrateur, toutes les scènes sont vécues de son point de vue. Naïveté, joie devant peu de choses, une vie simple quoi !
La vie va faire que ce chien, nommé Happy, va se retrouver seul avec son maître, qu'il appelle « Papa ». La fin, on la connaît dès le début... Même si deux autres personnages traversent le récit, qui sont aussi émouvants à leur manière (mais je ne veux pas trop en dévoiler...).
Le chiens est particulièrement touchant. Les traits du dessin donnent une image vraiment *Kawaiiii* de Happy. Le fait qu’on ressente ses émotions joue aussi beaucoup, c’est un point de vue peu habituel qui nous fait réfléchir sur notre sort à nous, humains. La relation entre Happy et Papa est belle, le chien fait vivre l’homme et inversement. Et on connaît ainsi mieux cet homme, qui parle plus à son chien qu’à sa famille. Au fil du récit, il ne possède plus de richesses matérielles, mais la possession de son chien le rend heureux. Et le chien est heureux d’avoir un compagnon qui le suit partout (le fait de l’appeler Papa n’est pas anodin non plus…).

Alors si vous voulez savourer un instant de mélancolie, terminer au bord des larmes et découvrir l’histoire d’amour de ces deux héros, lisez « Le chien gardien d’étoiles », tout en émotion et en poésie. Son souvenir vous suivra longtemps...

L'Homme Montagne (Amélie Fléchais)

note: 4Ouhhh la jolie pépite !!! jerome - 24 novembre 2015

Sans doute le meilleur album jeunesse de cette année à mon goût ! Original, beau et intelligent : ça commence à faire beaucoup pour un seul et même album jeunesse ! On n'a plus trop l'habitude !

Déjà, je me disais bien que le graphisme me disait quelque chose. Et c'est en allant farfouiller sur BDthèque que j'ai retrouvé l'avis que j'avais rédigé sur "Chemin perdu" ; Amélie Fléchais y faisait déjà merveille et m'avait laissé sur une très bonne impression. Elle s'adjoint ici le talent narratif de Séverine Gauthier dont j'avais beaucoup apprécié la collaboration avec Thomas Labourot sur "Mon arbre" et "Garance". Je partais donc déjà sur des bases solides pour attaquer cette lecture ; restait à voir ce qu'allait donner cette équipe de choc.

Et bien c'est une réussite complète ! Les deux auteures nous embarquent dans un monde onirique des plus réussi. Nous sommes en plein conte initiatique où un petit fils veut aider son grand père, homme montagne, à réaliser son dernier voyage. Pour cela, il va devoir laisser son grand père pour lui ramener le vent qui souffle tout en haut de la montagne, pour qu'il réalise ce dernier périple. Celui-ci sera forcément semé d'embûches et de rencontres pour parvenir au bout du compte au terme de sa mission.
Mais loin de suivre un chemin linéaire, cet album sait nous réserver des surprises. Cela ajoute encore à la valeur de cette histoire déjà riche par les sujets abordés de façon simple mais subtile, qui toucheront tout autant petits et grands.

Tout ceci nous est en plus servi dans une pochette graphique que j'ai énormément apprécié. D'une part il est original, mais il est en plus d'une grande qualité narrative. Certaines planches en pleine page sont tout simplement magnifiques et d'une grande richesse. D'autre part, il sert parfaitement le ton fantastique et onirique que déploie Séverine Gauthier pour composer son récit.

Vraiment un bel album à offrir pour des enfants, ou pour soi même pour se faire plaisir

Enola et les animaux extraordinaires n° 1
La gargouille qui partait en vadrouille (Lucile Thibaudier)

note: 4"Enola et les animaux merveilleux" : une petite série jeunesse vouée à devenir grande ! jerome - 24 novembre 2015

Si à mon goût la couverture n'est pas à la hauteur de son contenu et la dessert un peu, c'est du coup une agréable surprise quand on attaque sa lecture. Lucile Thibaudier donne vie de façon très colorée et tout en poésie aux aventures que nous a concoctées Joris Chamblain. Ce dernier n'en est pas à son coup d'essai, car son autre série du moment "Les Carnets de Cerise" caracole un peu partout dans les librairies de façon très méritée.

Ici, nous faisons connaissance avec Enola, une vétérinaire un peu spéciale : elle soigne les animaux des contes et légendes ! Dans ce premier opus, c'est une gargouille qu'elle va devoir "soigner", ou plutôt comprendre la raison de ses agissements. Tout cela est très dynamique, plein d'humour et construit sur une narration très efficace qui plaira à coup sûr à un public que je ciblerai dans la tranche 8-10 ans idéalement. Le seul reproche que je ferais c'est sa faible pagination (32 p.) ; on a vite fait le tour de ce titre, surtout quand on est un adulte... Après, ça ne m'a pas empêché d'apprécier cet album pour toutes ses autres qualités !

Vivement la suite !