Horaires

Horaires d'ouverture

Lundi : 14h - 17h
Mercredi : 10h - 12h30 / 14h - 18h
Jeudi : 9h - 12h
Vendredi : 16h - 19h
Samedi : 10h - 12h30 / 14h - 16h *

* Médiathèque fermée samedi après-midi en juin, juillet et août

tel : 02 40 32 63 03
Partager "Horaires" sur facebookPartager "Horaires" sur twitterLien permanent

Partenaires

Le site de la ville

Partager "Logo Mairie" sur facebookPartager "Logo Mairie" sur twitterLien permanent

Partenaires :

Partager "Nos partenaires" sur facebookPartager "Nos partenaires" sur twitterLien permanent
AccueilNouveautés Adulte

Nouveautés Adulte

 
S'abonner à cette recherche dans une nouvelle fenêtre
Il y a 3 résultats dans le catalogue :
Nouveautés Adulte
(0.19 secondes)
page 1

Documents

Type de document: livres
livres
Titre(s)
Des bouts d'existence
Auteur(s)
Aldo Naouri
Editeur(s)
Odile Jacob
Année
2019
Résumé
« C’était ma mère, ma mère à moi, insaisissable, avec son côté énigmatique qui rajoutait à sa force et à ce que je vivais comme son pouvoir protecteur. Les choses étaient ainsi. Je devais m’y faire, je devais les accepter. C’est ainsi que, soir après soir et tout au long de ces années, elle nous a raconté successivement toutes sortes d’histoires. C’est ce que j’ai voulu faire dans ces bribes de mémoire, raconter et transmettre. Je n’ai la nostalgie d’aucun lieu. Je n’ai pas la nostalgie de la Libye et encore moins celle de l’Algérie. Je me suis intégré, parfaitement même, mais sans jamais me fondre dans la masse ni m’assimiler. Même si rien ne le laisse penser, j’ai été, je suis, je reste en effet un migrant. J’espère que chacun tirera de cet écrit ce qu’il voudra ou ce qu’il pourra. Jusqu’à prendre acte que, de quelque manière qu’elle se déroule, la vie est toujours une belle aventure ! »
Type de document: livres
livres
Afficher "On ne naît pas infirmière !"
Titre(s)
On ne naît pas infirmière !
ces patients et ces soignants qui m'ont appris à panser
Auteur(s)
CharlineL'homme étoilé (Illustrateur)
Editeur(s)
Éditions Autrement
Année
2019
Résumé
Quand devient-on infirmière ? Est-ce le jour où l'on obtient son diplôme ? Celui où l'on pose son premier pansement ? Où l'on perd son premier patient ? Est-ce celui où l'on apprend à se blinder, ou celui où l'on espère ne jamais arriver à le faire ? Je suis devenue infirmière sur les bancs de l'école, bien sûr, mais aussi au contact des patients. J'ai appris les gestes et les dosages dans les manuels et grâce aux profs, mais aussi et surtout par la pratique et par ce que les autres soignants m'ont transmis. Soigner, c'est cet ensemble de technique, de psychologie et d'attention qui fait que l'humain reste au cœur de chaque contact, de chaque geste et de chaque intervention. Soigner, c'est penser à préserver la pudeur du patient dont je fais la toilette, même si c'est le dixième de la matinée ; c'est savoir quelle est la robe du dimanche de ma patiente, et quelle quantité d'eau de Cologne elle aime que je lui dépose au creux des poignets ; c'est aussi comprendre à la voix de l'un qu'aujourd'hui est un mauvais jour. Et cette connaissance intime des joies, des craintes, des manies ou de la fatigue de chacun est au cœur de mon métier. C'est pour cela que je l'aime : parce que chacun est unique. C'est aussi pour cela qu'il faut le protéger, ce métier : parce qu'il est essentiel que nous, les soignants, puissions être disponibles, attentifs et compétents auprès de vous lorsque vous en avez besoin.
Type de document: livres
livres
Afficher "Câlins assassins"
Titre(s)
Câlins assassins
Auteur(s)
Delphine PaquereauStéphanie Dauver (Auteur de la postface)
Editeur(s)
Max Milo
Année
2018
Résumé
Delphine a 4 ans lorsque son enfer commence… “On s’est toujours promis, avec maman, qu’on n’en parlerait plus, que c’était fini. Sauf qu’après cette promesse que je me refusais de trahir, j’ai eu de nombreux mauvais moments à passer. Je cherchais toujours à savoir pourquoi je me sentais si mal dans ma peau, pourquoi la peur de mourir m’envahissait de nouveau, comme dans l’enfance. J’ai pris peu à peu conscience que ce mal-être venait probablement du vagabondage hospitalier vécu dès mon plus jeune âge, de la façon dont ma mère me manipulait, de toute cette tristesse, ces peurs, toutes ces émotions si bien refoulées depuis des années. Mon esprit ne veut pas se souvenir mais mon corps, lui, n’a rien oublié et me le fait savoir.” Le syndrôme de munchhausen par procuration est une forme grave de sévices à un enfant au cours de laquelle l’adulte qui a la charge de l’enfant provoque de manière délibérée chez lui des problèmes de santé sérieux et répétés avant de le conduire auprès d’un médecin.